lundi 31 juillet 2017

# chronique # contemporain

Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi : un moment de douceur

Il y a deux choses que je dois dire à propos de Grimaldi : elle écrit un genre de livres que je ne lis pratiquement JAMAIS. Et je considère ces livres comme une bouffée d'oxygène. C'est contradictoire? Peut-être, ou alors c'est juste que Virginie Grimaldi est trop forte (y). J'ai découvert Virginie Grimaldi l'été dernier avec Le Premier jour du reste de ma vie car une amie très proche me l'avait offert pour mon anniversaire. De moi-même, je ne me serais ja-mais tournée vers ce livre, je l'admets. Pourtant, comme je l'avais dans les mains, je me suis dit que j'allais le lire. Et une journée et mille sourires plus tard, je me disais; Virginie, t'es géniale! Alors forcément, un an plus tard, à la sortie poche de son second roman, je me suis ruée dessus pour l'été. 

***
Quatrième de couverture de l'éditeur:
Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit plus guère au bonheur. Une fois sur place, elle se souvient aussi qu'elle ne déborde pas d'affection pour les personnes âgées. Dire qu'elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Mais au fil des jours, la jeune femme découvre que les pensionnaires ont  des choses à lui apprendre. Son quotidien avec des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé lui réserve des surprises qui pourraient bien l’aider à retrouver le sourire. Sans oublier Raphaël, le petit-fils d’une résidente, qui ne lui est pas indifférent…
Une histoire de résilience, d’amour, d’amitiés, un livre plein d’humour et d’humanité, qui donne envie de savourer les petites joies de l’existence.
***

Avant de vous dire pourquoi j'ai apprécié ce livre, sa fraicheur et sa simplicité, j'ai quand même envie de crier un peu sur l'éditeur. Non mais c'est quoi ce résumé? Ce 'Raphaël' qui est mentionné arrive bien après qu'on a lu 200 pages du livre, vous imaginez? On vous annonce une possible future romance pour vous faire bien acheter un livre, mais ce n'est pas comme si c'était au centre de l'histoire et arrivait immédiatement. Ca m'a irritée ce détail! Je fatigue un peu avec les quatrièmes qui se veulent vendeuses comme ça, et qui pensent que le lectorat ciblé attend une romance, nécessairement. Ca m'énerve!

Bref, j'en reviens à ce joli livre, qui a réussi à me faire sentir bien et que j'ai lu au bord de l'eau et c'était le moment idéal pour le lire. Virginie Grimaldi a toujours cette plume fluide, le roman se lit à une rapidité surprenante tout de même, mais cette plume est tellement agréable, et les pages défilent.

J'ai tellement aimé le rapport doux que Julia développait avec les retraités et ce roman, je peux vraiment le considérer comme un petit rayon de soleil. C'est le genre d'histoire qui donne envie d'être heureuse, et vivre l'instant présent, tout simplement. Et aussi, j'ai le sentiment que ce livre nous aide, enfin il m'a aidée en tout cas, à moins craindre la vieillesse et le vieillissement. C'est peut-être un peu bizarre dit comme ça mais... j'espère que vous comprendrez. En gros, faites ce que vous voulez quand vous voulez le faire, mais inutile aussi d'oublier que passé un certain âge, il faut arrêter de vivre. C'est un peu ce que j'ai retenu.

C'est là où réside en fait la grande qualité de ce roman: il est à la fois drôle (car vous allez rire et sourire) et puissant, joyeux et triste (car non, vous vous doutez bien que dans une maison de retraite, ce n'est pas la fête h24!). Les personnages m'ont émue et je crois que je l'ai encore d'avantage aimé que  Le premier jour du reste de ma vie, car la réflexion de fond m'a bien plus interpellée et remuée.

N'hésitez pas à me dire si vous avez lu ce livre ou s'il vous fait envie!
***
Dispo en grand format chez Fayard - 19€90
Dispo en poche chez Le Livre de Poche - 8€10

5 commentaires:

  1. J'ai aussi beaucoup aimé ces deux romans! Est ce que tu sais que VG tient un blog depuis de nombreuses années? On y retrouve des tranches de vies tantôt drôles ou émouvantes, comme ses bouquins quoi! Il s'appelle femme sweet femme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le savais! :) Même si j'oublie souvent son existence, je t'avoue! Merci d'en avoir parlé, je vais pouvoir aller y faire un petit tour! :D

      Supprimer
  2. Hello!
    Je n'ai jamais lu de livres de cette auteur, je vois ses livres partout et je suis tentée par celui-ci ; ton article me donne encore plus envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey :) Je te conseille vraiment de la découvrir alors, et de commencer par celui-ci en particulier ;)

      Supprimer
  3. Je ne l'ai pas lu mais il me fait bien envie!

    RépondreSupprimer

Merci de m'écrire, je te répondrai avec plaisir :) ❤ !

Instagram