jeudi 27 avril 2017

Vivre la vie vraie: quelle est la place d'internet dans nos vies?

Vivre la vraie vie. Je reprends le titre d'un article paru dans le dernier numéro du magazine Flow (n°16). Cet article m'a remuée au plus haut point. En effet, qu'est-ce qu'on ne peut pas faire au moyen d'Internet de nos jours? Moi-même, je vous transmets ce que je veux dire à travers ce cher Internet. Et bien sûr, sur Internet on peut tout faire, nos courses, apprendre des tas de choses par des vidéos YouTube. Internet nous simplifie la vie. Et l'esprit. Même plus besoin de vraiment réfléchir à la prochaine série que nous voulons voir, n'est-ce pas? Netflix nous suggère tout. Seulement cet article m'a fait me poser une question que je ne m'étais jamais posée avant: le numérique est-il aussi satisfaisant que la vraie vie? Qu'est-ce qui est le plus satisfaisant : découvrir un livre par à une simple suggestion Amazon grâce à nos achats déjà effectués ou découvrir un livre dont on n'a jamais entendu parlé et qui nous tombe dans les mains dans une librairie? Je crois que personnellement, j'éprouve plus de bonheur à rentrer chez moi avec un livre acheté dans une librairie qu'à le recevoir dans ma boite aux lettres. Mais parfois, ça me permet d'avoir un livre le jour de sa sortie entre les mains alors que je ne pouvais pas me déplacer pour aller le chercher ce jour précis. Internet a donc été aussi la source de mon bonheur littéraire plusieurs fois. Inutile de le nier!

Et je me suis également posée une autre question. Dans quelle mesure les contacts humains et virtuels que nous avons avec d'autres sont-ils réels? Voilà qui donne matière à réfléchir... J'ai noué de véritables amitiés grâce à Internet, pourtant au fond de moi, je n'aspire qu'à une chose : que ces amitiés devient réelles, et par réelles, je ne veux pas dire qu'elles sont fausses actuellement, je veux dire que je souhaite qu'elles passent dans le domaine du non virtuel. J'aimerais fréquenter ces personnes dans ma vie de tous les jours, les inviter à manger chez moi. Parce qu'inconsciemment, ou pas, on pense, dû moins je pense, qu'on accorde plus de crédibilité à ce qui n'est pas virtuel. Après tout, nous voyons des déferlements de haine sur Internet, de la part de gens qui n'oseraient rien dire dans la 'vraie' vie. Ce qui nous prouve bien que tout devient différemment une fois que nous passons en mode Internet. Seulement, ces mots haineux, postés sur du virtuel, ils touchent au plus profond d'elle, la personne qui les reçoit dans sa réalité. Et là, la frontière est brisée. Voilà pourquoi je n'aurai jamais des mots méchants sur Internet: si on a parfois envie d'avoir recours à des critiques constructives, il faut d'abord être à même de se dire qu'on peut en recevoir aussi, ce qui est normal, et par conséquent toujours faire preuve de la bienveillance la plus totale. Si on s'améliore dans quelque chose, c'est ensemble qu'on le fait avec les autres 'membres Internet' qui nous entourent et non pas pour se détruire les uns les autres. 

Ces personnes, si je les ai rencontrées, c'est grâce à nos centres d'intérêts communs, les blogs, Youtube... Nous consultons plus ou moins les mêmes choses sur Internet. Alors que dans la vie non virtuelle, finalement je rencontre rarement des gens qui ont les mêmes centres d'intérêts que moi. Ca ne nous empêche pas d'être amis non plus. Heureusement. Et c'est alors qu'entre en ligne de mire un élément primordial que l'article de Flow a parfaitement bien pointé. Le hasard. Je cite l'article: "L'hasard existe-t-il sur internet ou tout nous est suggéré, là juste pour nous?" Dans cette 'vraie' vie, le hasard est partout présent et je pense que la notion de hasard est différente sur Internet. Je ne nie personnellement pas l'existence du hasard sur Internet: si Youtube vous suggère des chaînes à découvrir, le hasard fera quand même que vous allez cliquer sur tel ou tel lien et pas un autre. Parfois une recherche nous en amène à faire une autre, et ainsi de suite. Et nous découvrons par hasard plein de choses enrichissantes. Je pense pour ça à Wikipédia: j'adore y lire des articles sur la littérature, et je me retrouve bien souvent avec des dizaines de pages ouvertes de liens sur lesquels j'ai cliqués et qui m'intéressent. Alors bien sûr, les liens me sont suggérés, c'est justement le 'grand méchant mot' de cet article, la suggestion, mais le hasard se lie à notre liberté de nous intéresser à une chose ou non. C'est en cela que je considère qu'il existe. Et puis, parfois, on tombe sur des choses complètement par hasard tout de même. Je n'ai pas d'exemples mais je ne sais plus comment j'ai découvert booktube, justement. Personne autour de moi ne regardait ces vidéos et moi non plus. Mais il y a bien un jour où, par hasard, une vidéo m'est tombée entre les mains. C'est le 'miracle Internet'. C'est la raison pour laquelle je vois vraiment Internet à la fois comme un élément merveilleux et ludique, et parfois comme un élément terriblement dangereux et destructeur. Internet ne peut pas être tout bien, ou tout mal, c'est impossible. Il est un peu à l'image de l'être humain qui l'a crée, non

Ca commence à devenir compliqué tout cela, je ne vais pas vous retenir plus longtemps et j'espère que vous avez tout de même réussi à suivre un peu mon raisonnement. Merci de m'avoir lue jusqu'au bout. La rédaction de cet article était très importante pour moi. N'hésitez pas à me donner vous aussi vos avis et impressions sur le sujet. Je serais hyper heureuse d'en discuter et d'en débattre avec vous. 

En illustration, vous trouvez une photo de l'endroit où j'ai pris un plaisir fou à lire en Ardèche l'année dernière pendant mes vacances. Un spot idyllique, non? ;-)

6 commentaires:

  1. Hello Emeline,

    Je pense que je rejoins ton avis, internet est incroyable, mais capable du meilleur comme du pire. J'essaye de garder que le positif et les gens avec qui j'ai noué de vrais liens, j'ai d'ailleurs franchi la barre du virtuel avec plein de personnes rencontrées sur internet et c'était presque que du bonheur à chaque fois ! Certaines sont même devenues des proches que je vois au quotidien. Je rejoins aussi ton avis sur le fait que dans la vie réelle on rencontre beaucoup de personnes mais qui n'ont pas forcément les mêmes centres d'intérêts que nous... Alors qu'en ligne c'est des gens qui nous ressemblent un peu plus :) Même s'il y a beaucoup de méchanceté et de choses malsaines dans le virtuel, il faut essayer de passer au dessus et de garder que le meilleur.

    Bises ♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, merci de me laisser un petit mot par ici!♥
      J'aimerais tellement moi aussi rencontrer mes ami(e)s virtuel(le)s, chanceuse! Moi aussi je ne garde que le meilleur, des bisous :-)

      Supprimer
  2. Bon écoute je le relis demain quand mon cerveau est plus frais mdr mais moi je suis contente de t'avoir rencontrer via internet et de suivre ton évolution sur youtube ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ♥ Bonne relecture pour demain (pour le coup, aujourd'hui c'est moi qui ai le cerveau pas frais...)

      Supprimer
  3. C'est un sujet très intéressant. Mon amie Amandine a fait un post sur le même sujet si ça t'intéresse de le lire : http://www.pretty-naive.com/2017/04/23/millennial-reflection-on-technology/. Et comme je lui disais en commentaire, c'est vraiment un vaste sujet. Internet prend de plus en plus de place dans nos vies, parfois un peu trop et cela peut malheureusement être destructeur pour certains. Il est bien plus facile de parler à travers un écran mais aussi, comme tu en parles, de verser sa haine, alors qu'en face il n'y aurait plus personne.
    Pour moi les relations virtuelles sont aussi importantes que le réel, même si ça peut être différents.

    Sinon, je voulais te dire que c'était cool que tu ai repris ce blog et que tu ai fait une chaîne youtube :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais immédiatement aller le post de ton amie, merci de me l'avoir partagé :) Je vois qu'on partage le même avis ;) Contente que tu apprécies le blog et la chaîne, ça me fait super plaisir! Des bisous <3

      Supprimer

Merci de m'écrire, je te répondrai avec plaisir :) ❤ !